X Fermer
Les trois grandes sections au début du 19ème siècle
PLATEAU DE SALERS (5)

La Commune d’Anglards a été l’une des premières communes à avoir été cadastrée, en 1808, sous l’autorité du préfet Riou et sous la direction de M. Delormel Directeur des Contributions, de M. Rigaux, Ingénieur Vérificateur et de M. Sauvage, maire d’Anglards-de-Salers.

Les recherches effectuées aux Archives Départementales du Cantal sur la matrice cadastrale de 1808, montrent que les montagnes de la commune était divisées en trois grandes sections :
- la section L, dite de Joncoux.
- la section M, dite de Segret
- la section N, dite d’Encombrun.

-La section L, dite de Joncoux
En 1808, la montagne d’Enchabanobe avait une superficie de Cent Trente Trois hectares. Le morcellement commença en 1914, elle se divisa en quatre.
- La montagne d’Espinassoles (Commune d’Anglards)
- La montagne d’Artiges ( Commune de Mauriac)
- La montagne de Roche ( Commune de Saint-Vincent)
- La montagne du Peuch ( Commune d’Ally). En 1955, la montagne d’Artiges fut rattachée à celle d’Espinassoles.

- La section M, dite de Segret.
Elle avait une superficie de trois cent vingt trois hectares, elle se composait de :la montagne de Segret, d’une superficie de Cent Sept hectares, elle fut partagée en trois aux environs de 1900 pour former :
- La montagne de Segret (Commune de Fontanges)
- La montagne de Bournazel (Commune de Saint Cernin)
- La montagne de la Garde ( Commune de Saint Cernin). En 1964, la montagne de la Garde fut rattachée à celle de Bournazel.
- La montagne de Plagne ( Commune de Saint Eulalie)
- La montagne du Vigeau ( Commune de Anglards-de-Salers)
- La montagne de Drignac ( Commune de Drignac) démembrée de celle du Vigeau en 1895, remembrée à cette dernière en 1939 et redémembrée en 1997.
- La montagne d’Esperière ( Commune de Anglards )
- La montagne des Veyssières ( Commune de Saint Illide). En 1913, elle se divisera en deux parties formant la Veyssière basse et la Veyssière haute.

- La section N, dite d’Encombrun
Elle avait une superficie de 367 hectares, c’est la plus grande des trois sections. Le morcellement de cette section commença 1878 avec la montagne du Caïffa et de Mazerolles, puis ce fut le tour de la montagne de Cornet en 1900.
La montagne de la Beliche était propriété de la famille Salvage de Larmage depuis 1790 et ce jusqu’en 1980 où elle devint propriété de la C.O.P.T.A.S.A.
La montagne de la Reiche est depuis 1829 la montagne de la ferme d’Espradels ( Commune d’Anglards)
La montagne du Puech-Roux, se morcellera en 1915 pour former la montagne de Marsalou ( Commune de Mauriac)
Ainsi que celle de Sestriès ( Commune de Freix-Anglards)