X Fermer
La fromagerie, le coeur du buron
La fromagerie, le coeur du buron
ESPACE DE VIE ET DE TRAVAIL

La fromagerie était le principal espace de vie et de travail au personnel du buron. Elle avait une double particularité, celle d’être le lieu de fabrication du fromage et aussi de salle commune pour les repas et souvent de chambre pour les buronniers.

On y accédait généralement à la fromagerie, le coeur du buron par une porte basse de plain-pied directement depuis l’extérieur. Le faible éclairage ainsi que la ventilation étaient assurés par une donne-jour, ou fenestrou, et parfois une simple imposte. Dans certaines fromageries, une ou deux petites fenêtres apportaient un surcroit de lumière. Dans la plupart des cas, la fromagerie était voûtée.

Le sol de la fromagerie était soit en terre battue ou bien recouvert d’un dallage en pierre. Une cheminée était implantée contre le pignon. Une niche murale avec ou sans porte servait à conserver quelques denrées alimentaires et quelques bouteilles.

Tout l’outillage nécessaire à la fabrication du fromage se trouvait concentré dans la pièce de même que la table à manger, les bancs, la cuisinière à bois. On trouvait aussi des étagères, des crochets métalliques pris dans la maçonnerie servaient de support à une barre à laquelle étaient accrochés les saucissons, jambons, pièces de lard, cloches. Certains burons possédaient de grands bacs en pierre, rendus nécessaire par l’éloignement du point d’eau.

Dans un coin de cette salle commune-fromagerie, était placé le lit du vacher La fromagerie était donc durant toute la période de l’estive le centre de vie et de travail de la montagne.