X Fermer
Un combat inégal
Un combat inégal
BURONS CONTRE LE TEMPS

Robustes, les burons sont pourtant sujets à de nombreux dommages dus aux rudes conditions climatiques dans le Cantal, mais surtout depuis la dernière moitié du XXème siècle à leur délaissement de la part de leurs propriétaires.

Robustes, les burons sont pourtant sujets à de nombreux dommages dus aux rudes conditions climatiques sur les montagnes du Cantal, mais surtout depuis la dernière moitié du XXème siècle à leur délaissement de la part de leurs propriétaires.

Des dizaines de bâtiments ont ainsi disparu du paysage du Cantalien. Leurs ruines parsèment ici et là les montagnes. Les burons luttent contre le temps dans un combat inégal, à l’issue hélas prévisible pour beaucoup d’entre eux.

Les points faibles des burons sont souvent à l’origine des dégradations. Tout d’abord, lorsqu’ils sont attaqués par le vent et la neige chaque hiver. Quand l’eau s’infiltre par une lauze ou une ardoise déplacée, le douellage pourrit, puis la charpente ne tarde pas à faire effondrer toute la toiture. L’eau s’infiltre aussi dans les murs pignons, dans la maçonnerie de la voûte. En un rien de temps, c’est le buron tout entier qui tombe à terre.

Les animaux sont aussi à l’origine de la démolition des burons. Les vaches très nombreuses l’été fréquentent les abords des burons désormais sans vie et qui ne bénéficient pas de clôture de protection. Quand la couverture d’un buron descend près du sol, les bêtes tentent de l’escalader, elles se grattent aussi parfois contre le bâtiment au risque de desceller quelques pierres.

Ajoutons à tous ces dangers la foudre et les orages violents en été, les pilleurs de lauzes…et aussi la vente des lauzes et des ardoises par quelques propriétaires, dont les bâtiments de leurs montagnes sont devenus pour eux inutiles, voire coûteux.