X Fermer
Genèse d’un monde pastoral et du système d’estive sur la planèze méridionale du Plomb du Cantal
Genèse d’un monde pastoral et du système d’estive sur la planèze méridionale du Plomb du Cantal
LES MONTAGNES REVELEES

Violaine Nicolas vient de produire une thèse sur l’histoire complexe de l’économie multiséculaire fondée sur l’exploitation des ressources en herbe des hauts-plateaux du Cantal. Une belle contribution à l’histoire des estives et des burons.

.

C’est un travail colossal qui a été réalisé par Violaine Nicolas pour la préparation de sa thèse de doctorat sur « la genèse d’un monde pastoral : le système d’estive sur la planèze méridionale du Plomb du Cantal, de la fin du Moyen-Age au milieu du XIXè siècle » (1).

Pour cette exceptionnelle étude elle a pu bénéficier pendant plusieurs années du concours de spécialistes du monde rural, de fouilleurs et archéologues et de divers chercheurs. Cette aventure qui intéresse depuis ses débuts l’Association pour la sauvegarde des burons du Cantal (2) a par ailleurs été possible grâce à l’apport des Archives Départementales du Cantal, mais aussi au soutien de familles qui ont réservé sur les « montagnes » un accueil particulièrement réceptif aux recherches et notamment les dernières générations de paysans et de buronniers issus d’un monde agricole aujourd’hui quasiment disparu. Cette approche volontariste a permis de rassembler un grand nombre de données et de croiser bon nombre d’angles d’études

Cette thèse qui fera date dans l’histoire des recherches consacrées à la montagne d’Auvergne mérite une publication rapide tant elle apporte au système d’estive du Cantal des connaissances de première importance. Cette mine d’information éclaire de façon concrète l’histoire de nos montagnes, leurs organisations et leurs productions sur cinq siècles et demi. Un pan considérable de l’histoire du Cantal, tant au plan social, économique et environnemental est ici présenté avec brio. Comme l’exprime Violaine Nicolas : « l’objectif de ce travail n’était pas de fournir une synthèse exhaustive sur l’histoire du système complexe d’estive, mais de caractériser les grandes phases marquantes de son évolution, depuis sa création, et de préciser les spécificités de son fonctionnement économique et social, durant sa période d’apogée… » Très bon choix, car jusqu’ici le système d’estive cantalien était connu uniquement par les travaux archivistiques.

.

Choix d’une zone d’étude

.

Pour concrétiser cet ambitieux objectif, Violaine Nicolas a choisi d’étudier une zone géographique restreinte calquée sur un programme de recherches archéologiques et paléo-environnementales sur l’histoire des modes d’occupation des montagnes de la planèze méridionales du Plomb du Cantal ; en fait huit communes couvrant un territoire de 250km2, Thiézac, Saint-Jacques-des-Blats, Saint-Clément, Pailherols, Lacapelle-Barrès, Malbo, Brezon, Cezens. L’attention particulière portée sur le fonctionnement interne de cette zone pastorale à travers l’architecture, le parcellaire et les usages relatifs à la gestion du terroir est particulièrement riche d’enseignements. Le rendu de tout ce travail est inévitablement passionnant et forme un dossier de plus de 700 pages.

.

Comprendre l’évolution des estives du Cantal

.

La première partie est consacrée aux mécanismes de mise en œuvre du système d’estive, du début du 14è siècle où apparaissent les premières formes d’abris temporaires destinés aux éleveurs saisonniers. Sont également étudiés les facteurs et les conséquences de la spécialisation de l’élevage saisonnier extensif, le rôle du climat et des guerres, la démographie, la place des détenteurs des montagnes…
La deuxième partie aborde une période mieux connue du système d’estive car à partir du 17è siècle la documentation écrite est assez abondante et a fait l’objet d’études approfondies. Ainsi, grâce aux données démographiques et du rôle de l’Etat on cerne mieux comment l’économie s’est développée jusqu’à la Révolution par l’essor sans précédent du commerce d’exportation.
La troisième partie examine la question des évolutions du système organisé, mais pas figé : les vacheries, les échanges de bétails la dimension paysagère, les produits d’élevage avec la production du fromage. Trois ensembles de montagnes sont notamment étudiés sur la longue durée, ainsi que le rôle de l’Etat et des élites. Et enfin les changements résultant de la Révolution et ses conséquences, puis de la modernisation de l’agriculture au 19è siècle…

Si l’ensemble des questions relatives à l’histoire de l’économie pastorale Cantalienne ne trouve pas toutes les réponses dans ce travail de mémoire, il fait en tout cas comprendre à tous ceux qui ont la sensibilité de l’Auvergne et plus particulièrement le Cantal le degré de spécialisation d’estive à travers les siècles et ses grandes phases d’évolutions sur la longue durée. D’où l’importance de préserver toutes les formes de mémoire de cette vie humaine et activités économiques qui marquent encore notre pays.

-----------------

1) Thèse de Violaine Nicolas, spécialité histoire (4200032) soutenue publiquement le 29 avril 2016. Université de Caen Basse-Normandie. Dirigée par Jean-Marc Moriceau, laboratoire CRHQ-UMR 6583

2) L’Association pour la Sauvegarde des Burons du Cantal remercie chaleureusement Violaine Nicolas pour l’apport à l’histoire du pastoralisme du Cantal et de la production du fromage. Ce travail honore tous les anciens buronniers des montagnes d’estive de l’Auvergne.


.